0

À propos de moi…

Chacun à sa propre histoire avec le tattoo…

Pour moi, elle commence à mes 18 ans lorsque je passe pour la 1ère fois sous les aiguilles. Je découvre une forme d’expression extraordinaire. Un art pour moi thérapeutique. Ce jour-là, je tombe littéralement amoureuse du tattoo. Bien que j’ai toujours dessiné et su que je voulais faire un métier artistique, je mentirais si je disais que j’ai rêvé petite d’en faire mon métier, tout simplement parce que ça ne faisait pas partie des choix que j’avais. Mon papa refusait que je fasse des études d’art pensant que cette voie n’avait aucun avenir certain et tout ce qui lui importait en tant que parent c’était que j’ai un travail «normal» pour pouvoir payer mes factures et avoir un toit sur la tête. J’ai appris avec le temps pourquoi mais ça… c’est une autre histoire…

J’ai donc suivi un cursus général aussi loin que possible mais les études et moi nous n’étions pas très amis alors ça s’est arrêté en 1ère !! J’ai finalement passé un Bac pro en Hôtellerie- Restauration, par dépit mais finalement j’ai vraiment beaucoup aimé ce métier, il m’a forgé. Ce n’était juste pas mon rêve ! C’est après un an en Asie à voyager que je rencontre un tatoueur en Thaïlande qui deviendra un ami par la suite et que je retourne voir chaque fois que je vais là-bas.

Deux années plus tard, c’est lui qui me met ma première machine dans les mains. Ce jour-là je fais mon 1er tattoo sur mon chéri, une petite fleur de Lys à la cheville lol. En rentrant en France, je me lance enfin après beaucoup d’encouragements de mon chéri !! Par la force du destin et d’une tonne de chance, je rencontre Teodor Milev qui vient d’ouvrir, il y a moins d’un an, son shop à Lyon avec sa femme Morgane. Il est très expérimenté et très talentueux, je ne pouvais pas mieux tomber ! Je débute mon apprentissage en 2014, auprès d’eux, chez 681 Tattoos (LYON 69). Ils m’ont donné une chance qu’on ne peut pas avoir tous les jours car c’est un métier unique à mes yeux.

 

A leurs côtés, j’apprends ce métier qui m’émerveille tous les jours, je rencontre et j’apprends auprès des meilleurs tatoueurs. Je trouve également une seconde famille au-delà d’un simple travail.

C’est en 2019, après avoir eu une période personnelle difficile, que je décide de quitter, à contre-cœur, la boutique qui m’a tout appris et qui m’a permis d’être là où j’en suis aujourd’hui, pour pouvoir me rapprocher de chez moi, de ma famille.

J’ouvre en Juin 2019, Obsidienne Tattooshop près de chez moi, à Morestel et je suis heureuse aujourd’hui de vous accueillir pour vous encrer et partager tout cela avec vous. <3